Un mois symbolique⎮A symbolical month

Septembre fut un mois symbolique pour la jeune Beatrix Potter qui était loin d’imaginer que la fin de l’été 1893 qui offrait encore quelques rares journées de soleil dans la campagne écossaise de Dunkeld lui offrirait la gloire. Nous sommes alors le 4 septembre 1893, et Noël Moore, le fils aîné de sa dernière gouvernante et amie est malade. Cédant à l’un de ses passe-temps favoris, la jeune femme ne sachant pas très bien quoi lui écrire lui raconte l’histoire d’un petit lapin espiègle, vêtu d’une veste bleue osant s’aventurer contre les recommandations de sa mère dans le jardin de Monsieur McGregor, où son père avait pourtant subi un triste sort.

September was a highly symbolical month for young Beatrix who was far from imagining that the end of the 1893 summer which still had a few sunny days to offer in the Scottish countryside of Dunkeld would one day bring her fame. We are on the 4th of September 1893, of Noël Moore, the oldest son of her last governess and friend is sick with polio. As writing was one of her hobbies, she scribbled a picture letter, admitting she didn’t quite know what to write and started telling him the story of a mischievous little rabbit in a blue jacket, who ventured into Mister McGregor’s garden despite his mother’s recommendations who had a lethal fate and was turned into a pie.

Beatrix et sa correspondance entrecoupée de dessins à destination des enfants d’Annie Moore, sa dernière gouvernante et amie. 

Beatrix and one of her picture letters to the children of Annie Moore, her last governess.

Beatrix Potter affectionnait les mois d’août, septembre et octobre qui voyait toute la famille Potter migrer vers l’Ecosse puis le Lake District où la campagne et la lande commençaient à se parer de ses belles couleurs mordorées qui lui offraient autant d’occasions de croquer la nature.

Beatrix Potter loved the months of August, September and October as the whole family would travel to Scotland and the Lake District where the countryside and the moors would display their magnificent golden colours which enabled her to sketch and capture the beauty of nature.

Photos prises à Low Wray, non loin de mon domicile.

Pictures taken in Low Wray, not far from my cottage

Outre un magnifique terrain de jeu, la nature omniprésente offrait à la jeune Beatrix une palette de couleurs inespérée. Elle commença très vite à dessiner de jolis champignons avec une précision d’expert. L’eau et la pluie sont des constantes abondantes de ces somptueuses régions du Nord, qu’il s’agisse de l’Ecosse ou du Lake District.

Outside a magnificent playing field, the surrounding nature offered to young Beatrix a beautiful palette of unexpected colours. As a teen, she would draw mushrooms with the precision of an expert. Water and rain are omnipresent in Scotland and the Lake District, offer changing colours and permanent beauty.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s