Une rencontre fascinante⎮A fascinating acquaintance

En 1892, de retour en Ecosse pour les longues vacances d’été, Beatrix Potter fait plus ample connaissance avec Charles McIntosh, facteur de son état qui arpente les routes sinueuses du secteur pour distribuer le courrier. Cet homme timide est aussi botaniste à ses heures perdues et tous deux aimaient échanger leurs points de vue sur les champignons, un autre sujet qui fascine totalement la jeune femme.

Charles McIntosh acceptera même d’envoyer des champignons par la poste à Beatrix pour étude, à son retour à Londres. C’est grâce à lui que ses connaissances s’élargiront et elle qualifiera cette rencontre de fascinante.

« De toutes les choses impossibles à dessiner, je crois bien que la pire est un gros champignons ». Beatrix Potter

In 1892, back to Scotland for the long summer holiday, Beatrix Potter gets acquainted with Charles McIntosh, the local postman who walks for 15 miles to deliver the post around Dunkeld. This very shy man indulges in the study of mushrooms and his knowledge of the subject is extended. The two spent hours exchanging about mycology, another topic which fascinates the young woman completely.

Charles McIntosh will even accept to send mushrooms by post to young Beatrix Potter once she was back in London. It is also thanks to him and his advice that her knowledge of mushrooms will broaden and she qualified their encounter as fascinating.

« Of all the things impossible to draw, I think the worst is a nice big mushroom. » Beatrix Potter

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s