Frederick Warne and Co.

From Pinterest

Nous avons vu que cette maison d’éditions londonienne qui, avait su un temps refuser le manuscrit de Beatrix Potter choisit enfin de le publier en 1902 pour la plus grande réussite de la firme. Il s’agissait là d’une entreprise familiale fondée par Monsieur Frederick Warne et léguée avant son décès à ses trois fils Harold, Fruing et Norman Warne. C’est à ce dernier que Beatrix Potter aura à faire pour ses projets d’ouvrages et les deux jeunes gens sauront faire preuve d’une collaboration fructueuse et se lièrent d’une amitié sincère qui n’échappa pas aux regards scrutateurs de Madame Potter qui ne manquait pas de remarquer le changement de comportement de sa fille. Beatrix Potter demeurera toujours fidèle à sa maison d’éditions même lorsque cette dernière connaîtra de sérieuses difficultés suite aux malversations de Harold Warne pendant la Première Guerre Mondiale et que cette situation l’avait contrainte à devoir patienter pour le paiement de ses droits d’auteur. Lorsque la maison d’éditions connaîtra des troubles majeurs qui auraient pu leur coûter la faillite de l’entreprise, Beatrix Potter consentit à écrire un nouveau livre pour redynamiser les ventes de l’entreprise et lui permettre de sortir la tête hors de l’eau. Elle estimait qu’il existait plus qu’un lien entre une maison d’éditions et son auteure fétiche mais une véritable histoire d’amitié entre elle et la famille Warne car après le décès prématuré de Norman, elle continuera à entretenir une profonde amitié avec sa soeur Millie Warne jusqu’à la fin de sa vie.

The very same  London company which had once refused to publish the Tale of Peter rabbit was now flourishing thanks to it . It was a family company founded by Frederick Warne the father who then bequeathed it to his three sons, Harold, Fruing and Norman Warne. The latter was the one in charge of Beatrix’s manuscripts and the two struck up a deep friendship and developed a strong sense of what a fruitful collaboration could mean. This friendship bond was immediately noticed by Mrs Potter who was aware of the change in her daughter’s behaviour. Beatrix Potter will always remain faithful to Frederick Warne and Co even when the company had to face immense difficulties during the first World War owing to Harold’s wrong doings and which could have led them to bankruptcy. Although she had already reduced her writing, she consented to write a new book to help the company out. She always thought that there was more than a professional relationship between the company and herself but that a true bond was linking them since the death of their beloved brother and also because of the strong friendship she and Millie had developed over the years and which was still there now that she was a happily married woman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s