Norman Warne (1)

Norman Warne était le cadet des trois frères dirigeant la maison d’éditions londonienne Frederick Warne and Co. Harold en était le directeur général, Fruing, le directeurs des ventes et Norman était à la fois chef de production et représentant. Des trois frères, il demeurait le seul encore célibataire. Il rencontra très probablement Beatrix Potter peu de temps qu’il eut reçu une lettre de cette dernière depuis leur demeure de Lingholm dans le Lake District en lien avec la future publication de l’Histoire de Pierre Lapin.

Le 18 décembre 1901, elle lui écrivit une longue lettre dans laquelle elle lui expliquait que les exemplaires de l’édition à compte d’auteur se vendaient bien et terminait de la sorte:

“Je serai contente de passer au bureau un de ces jours afin de savoir ce que vous avez conclu au sujet des dessins en couleur. Je pense toujours que les dessins en trois couleurs rendent bien, mais je dois avouer que je n’avais pas penser à l’utilisation d’encre marron quand j’ai exprimé un tel désaveu des traits noirs. J’ai marqué d’une croix tout ce qui selon moi ne nécessitait pas d’être changé mais je suis tout à fait disposée  à redessiner l’ensemble si besoin”

A cette époque, Norman Warne vivait avec sa mère, veuve de fraîche date et sa soeur, elle aussi célibataire, Amelia Louise dite Millie, de huit ans plus âgée que Beatrix. Les deux femmes partageront une très grande amitié et une très grande complicité, Millie devenant ainsi la confidente de Beatrix même après son mariage avec William Heelis.

Norman Warne was the youngest of the three brothers running the London based publishing company, Frederick Warne and Co. Harold was appointed as Managing Director, Fruing as Sales Manager and Norman as Production Manager and Travelling Salesman. Of the three brothers, he was the only one to remain unmarried. He probably met Beatrix Potter shortly after she wrote from her Lingholm residence in the Lake District in connection with her Peter Rabbit book which was now in their hands for publication.

On December 18th 1901, she wrote to him a long letter in which she explained that the preivately printed copies were doing well and finishing as such: “ I should be glad to call sometime at the office to hear what you decide about the coloured drawings. I still think the three colour photographs very nice, but I confess I had not thought of the plan of brown ink, when I expressed such a strong dislike to black outlines. I have put an X on some of the cuts which don’t really seem to need alteration but I am perfectly willing to redraw the whole if required”

At the time, Norman lived with his freshly widowed mother and his unmarried sister, Amelia Louise called Millie who was 8 years older than Beatrix Potter and who would later become a friend as well as a confidante even after Beatrix married William Heelis. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s