Madame Heelis⎮Mrs Heelis

Après avoir également exprimé leur désapprobation quant au choix de William Heelis, le famille finit par accepter Beatrix Potter dans la famille. Il faut dire que malgré une apparence plutôt excentrique, Beatrix était une femme qui avait conservé sa timidité et qui répugnait à faire parler d’elle. Sans refuser le succès qui était maintenant le sien, elle n’en faisait jamais état et ne s’en servait pas comme d’un privilège. Elle n’était pas connue pour son élégance. Elle préférait de loin s’habiller d’un costume de tweed et de sabots rustiques et portait souvent un vieux chapeau noir un brin défraîchi. Pour la petite anecdote, un jour de pluie, elle avait rencontré un vagabond sur le chemin du retour du ferry qui l’avait pris pour l’un des siens car elle se protégeait de la pluie avec un sac sur la tête. Elle avait la réputation d’être parfois un peu rude et celle de ne pas aimer les enfants alors même qu’elle pouvait s’avérer généreuse, surtout lorsqu’il s’agissait de les aider à financer des études. Je crois que Madame Heelis était encore très prisonnière de certaines valeurs Victoriennes dont elle n’avait pu se défaire même si elle s’était affranchie de beaucoup de choses grâce à sa carrière et sa notoriété d’illustratrice. Elle ne supportait pas les enfants désobéissants et bien évidemment les enfants du village se plaisaient à venir chaparder les pommes du verger de Hill Top. Peu de temps après son mariage, Beatrix décida d’embrasser une toute nouvelle carrière, celle d’agricultrice et d’éleveuse de moutons Herdwicks, une race rustique quasiment en voie d’extinction dans le Lake District à cette époque. Beatrix Potter devenue Heelis demeurera une femme rustique et authentique dotée d’un grand sens de l’humour qui se reflétait dans ses yeux bleus pétillants. 

After disapproving of Willam Heelis’s choice, the Heelises finally welcomed Beatrix into the family. Apart from being slightly excentric, Beatrix had always remained a shy person who didn’t like publicity or fame. Without shunning her success, she never used as a privilege in any way. She was not known for her elegance. She prefered wearing  sturdy tweed clothes and a good pair of Lancashire clogs and was often seen with an old black hat. Just for the anecdote: Once, on her way back from Windermere ferry on a very rainy day, she met a tramp who said that this was a harsh kind of weather for people like themselves, for he had mistaken her for a tramp as she had a bag on her head to protect herself from the pouring rain. She had a reputation for being a bit rough and for disliking children although she could prove very generous towards them especially when it came to financing their studies. I think that even after all this time and all the things she had been through, Mrs Heelis née Potter was still a prisoner of some strong Victorian moral and behavioural values. Just keep in mind that as a kid, she never got a chance to socialise much and this must have left its marks upon her as a grown-up woman. She didn’t seem to like children who misbehaved and that is exactly what the young children loved to do when they snatched apples from her orchard at Hill Top. Shortly after being married, she decided to embrace a totally new career as a farmer and as a sheep-breeder of Herwicks, a  local rustic breed that was nearly extinct in the Lake District at that time. Beatrix Potter will always remain an authentic country lady with a great sense of humour which could be seen in her shiny blue eyes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s