1913

Cette année 1913 marque un véritable tournant dans la vie de Beatrix Potter et dans sa carrière. En effet, elle a épousé William Heelis en octobre 1913 et a publié deux nouveaux livres, l’Histoire de Monsieur Tod et celle de Pigling Bland. Cette histoire relate les aventures de deux petits cochons, qui après s’être rencontrés à la ferme où ils étaient retenus prisonniers pour être transformés en bacon, parviennent à s’enfuir de la ferme et du funeste sort qui les attend pour traverser un pont qui les conduit vers la liberté et la réalisation de leurs souhaits. Il y a beaucoup de l’histoire personnelle de Beatrix Potter dans cette histoire même si elle s’en est souvent défendue.

Peu après être devenue une agricultrice à temps complet, son style d’écriture prit lui aussi un autre tournant. Avec l’Histoire de Monsieur Tod, elle démarrait une série d’ouvrages où les dessins à l’encre de Chine allaient plus nombreux que les illustrations en couleur. Elle estimait avoir à peu près tout écrit ce qu’il était possible d’écrire sur les lapins et voulait désormais s’intéresser à d’autres personnages.

Sa vue déclinait et lui laissait moins de marge de manoeuvre. De plus, elle avait moins de temps à consacrer à l’écriture car l’agriculture et l’élevage étaient maintenant devenus une priorité dans sa vie.

1913 was a real turning point in Beatrix’s life and career. Indeed, Beatrix got married to William Heelis in October 1913 and had published two more books, The Tale of Mister Tod and the Tale of Pigling Bland, the story of two little pigs who, after meeting on the farm where they were held prisoner by a horrible farmer who intended to sell them for bacon, managed to escape the farm together until they reached the bridge crossing the border, leading them to freedom and the new life they had dreamed of. There is a lot of Beatrix Potter’s personal story in this book although Beatrix Potter never quite admitted it.

Soon after her marriage, she decided to become a full-time farmer and sheep breeder and her writing style also changed. With the Tale of Mr Tod, she started a series of books where there were more pen and ink drawings than coloured illustrations. She admitted she had written everything she could possibly write about rabbits and wanted to talk about other characters, even if they were less nice.

Her eyesight was also declining, making it more difficult for her to concentrate on minute coloured drawings. She also had less time to dedicate to writing as a whole as framing and sheep breeding were now becoming a priority in her life.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s